Histoire de Mattheeussens-Wido B.V.

Mattheeussens-Wido stamboomLe fondateur de Mattheeussens-Wido BV, Cornelis Mattheeussens est né à Ossendrecht le 31 Décembre 1823. Cornelis a commencé au côté de son père par l’achat, le séchage et le commerce de la chicorée verte. En 1853, il a construit un nouveau séchoir sur les terrains de son père. Au cours de cette période, une connexion a été établie avec l’avocat de La Haye vivant à Ossendrecht, le seigneur Willem Petrus Cornelis Kneyse de Mey. Il décida de construire une usine de chicorée sur ses terres, à côté des écuries de Cornelis, qui fut construite en 1854. C’est le début de la coopération dans la production de la chicorée, sous le nom ‘het red Anker’. Le commerce se développe bien et en 1856, sur la terre de Cornelis, après la démolition de la vieille maison de son père, débute la construction d’une nouvelle extension voisine à l’usine de M.Kneyse de Mey. En 1864, les machines passent au système à vapeur. En 1873, m. Kneyse de Mey est rachetée par Cornelis. En 1883, Cornelis meurt à l’âge de 60 ans, laissant sa veuve, Maria Catharina Philips, et leurs dix (surtout des enfants mineurs) enfants dans une situation difficile, avec l’usine, la ferme et  le commerce. A partir de ce moment, l’usine prend le nom de Wed. C. Mattheeussens & Zonen, avec lequel la société est devenu célèbre grâce à tous les articles officiels et promotionnels dans la presse. Mer. C. Mattheeussens se retira en 1896 et ses fils Sjef et Antoon prenaient la relève. La Première Guerre mondiale (1914-1918) était un bâton dans les roues du commerce avec la Belgique, en raison du manque de carottes. De l’autre côté, le café connaissait une hausse de la demande grâce aux réfugiés et de la guerre dans le reste de l’Europe. En cette période turbulente, il y aurait eu des approvisionnements d’Amérique du Sud et d’Afrique du Sud. Ce commerce ne s’est pas poursuivi en raison des droits d’importation élevés et de la qualité inférieure. Dans les années 1917 à 1920, les usines de chicorée tournent à plein régime.De geschiedenis van Mattheeussens-Wido

Dans les années ’20, un certain nombre de changements majeurs ont été mis en œuvre. En 1922, le passage de la vapeur à l’électricité a eu lieu et en 1925, le nom a été changé en N.V.  ‘Het Roode Anker’. Charel et Cornelius Mattheeussens, fils de Sjef et d’Antoon, deviennent les nouveaux directeurs et représentent ainsi la troisième génération à la tête de la société. En raison de l’expansion de la fabrication du café en Belgique et de l’augmentation des droits d’importation, les exportations stagnent. Cependant, les directeurs de ‘Het Roode Anker’ s’adaptent à temps. En 1926, ils achètent l’usine de moutarde de Westerlaken de ‘s-Hertogenbosch. Plus tard, la ferme est également réutilisée pour cultiver l’oignon. Cependant, en raison de la forte demande, la récolte et la production n’étaient pas suffisantes pour y repondre. Un produit additionnel est ajouté à la gamme, le piccalilly et l’ensemble a été commercialisé sous la marque  «Het Roode Anker». Une publicité était: “La moutarde et le piccalilly sont si gouteux, ils seront Mattheeussens”.

En 1930, la société célèbre son 80ème anniversaire, mais à part ça cette période de crise économique de 1929-1940 formait une période de survie. La demande de café bon marché était certaine, mais la baisse des prix, l’augmentation des droits d’importation en Belgique, le chômage, etc. provoquent la  rétention des ventes de café. Mattheeussens est l’un des rares fabricants à avoir survécu cette période.

La seconde guerre mondiale (1940-1945) donne un renouveau à l’industrie de la chicorée, car l’approvisionnement de l’étranger s’arrête et les occupants allemands achètent tout le café disponible. L’usine fonctionne à plein régime mais redescendra post-guerre. En 1950, seulement 400 ha de carottes  sont cultivés aux Pays-Bas , alors qu’en Belgique, à cette époque, 2 380 ha. Cependant, trois ans plus tard, il n’y aurait plus que 770 ha en Belgique à être reconstruit.

En 1950, N.V. Mattheeussens célèbre son centenaire. Le premier jour, il y a une réception organisée pour les partenaires à l’hôtel ‘De Draak’ à Bergen op Zoom. Le deuxième jour, une réception à Ossendrecht pour le personnel et les habitants d’Ossendrecht, dont beaucoup travaillent chez N.V. Mattheeussens.

Historie Mattheeussens-Wido    Historie Mattheeussens-Wido

Le 1er août 1966, Raymond (Mon) Mattheeussens devient directeur après la mort de son père, Cornelius Mattheeussens. Peu de temps après la transaction de fusion et acquisition avec la société de Wim den Ouden à Hendrik Ido Craft, l’une des conserveries, spécialisée dans les conserves au vinaigre, avec qui nous travaillons depuis longtemps afin de satisfaire la demande pour les produits vinaigrés. En août 1968, les machines déménagent à Ossendrecht et la famille Den Ouden s’y installe. Durant cette même année, M. A. den Ouden devient co-directeur et le nom de la société change pour Mattheeussens-Wido N.V.  Durant les années suivantes, beaucoup d’investissements sont réalisés dans les machines et l’infrastructure, ce qui signifie que la quantité main-d’œuvre est rapidement réduite.

En 1991, la (vieille) façade de l’usine est démolie, où la chaudière à vapeur est immédiatement remplacée et l’usine se tourne vers l’énérgie au gaz naturel, beaucoup plus écologique.

Peekoffie, mosterd, tafelzuur Mattheeussens-WidoPeekoffie

Peekoffie

Peekoffie

Le 28 juillet 2006, Cees Mattheeussens, fils de Mon, devient co-directeur, à la suite de quoi les quatrième et cinquième générations appliquent conjointement la trajectoire de l’entreprise. Mattheeussens-Wido B.V. est l’un des rares producteurs aux Pays-Bas et en Belgique, spécialisé dans les produits vinaigrés dans des emballages de consommation. La consommation de produits vinaigrés n’a pas augmenté au cours des dernières années et diminue même lentement. Grâce à de nombreux et importants investissements au cours des années, il y a maintenant une usine extrêmement moderne qui est prête pour les années à venir. Une clientèle impressionnante a été constituée avec les plus grand nom de la distribution européenne et mondiale. Nous sommes fiers de la riche histoire de notre entreprise et de ce que nous avons accompli. Nous avons résisté à l’épreuve du temps et pouvons dire à juste titre que nous sommes une entreprise familiale typiquement néerlandaise.